faq

shibainupedigree

Jan 11 2013

Etude sur la santé des Shiba Inu

Analyse statistiques

Etude réalisée entre le 28 novembre 2012 et le 04 janvier 2013 sous forme d’un questionnaire totalisant 139 réponses.

 

Synthèse et conclusion de l’étude

Grâce à cette étude nous pouvons désormais dire que la race Shiba Inu n’est pas préservée des problèmes de santé, deux grandes pathologies se démarquent : les problèmes de type cutanées et notamment les allergies, le plus souvent légères et les problèmes de type digestifs et notamment les sensibilités digestives. On peut noter que reviennent aussi en grand nombre des problèmes bucco-dentaire liés principalement au tartre, aux prognathismes et à la non perte des dents de lait.

Partager
Lire la suite : Etude sur la santé du Shiba

Maladies

Déc 14 2012

Si le Shiba n’est pas une race prédisposée à certaines maladies génétiques, il n’en demeure pas moins que des maladies peuvent toucher toutes les races de chiens, Shiba inclus et qu’il faut être très vigilant sur la santé des parents de son futur chiot tout comme sur celle de son chien si on souhaite le faire reproduire. Les éleveurs et particuliers sérieux et responsables ne font pas reproduire les chiens atteints de ces maladies héréditaires.

Cette liste n’est pas exhaustive.

 

Maladies héréditaires de la peau

Acné canine : Développement de points noirs sur le menton, le museau et les lèvres. En général le chien n’est pas déranger mais dans certains cas cela provoque des démangeaisons ou des infections. Cette maladie ne peut être guérie mais en cas d’infections répétées il existe des traitements consistant en un nettoyage et des shampoings voir antibiotique.

Il est fortement déconseillé de faire reproduire les chiens atteints.

Adénite sébacée : Inflammation des glandes sébacées de la peau qui provoquent à terme leur destruction. Le sébum permettant d’éviter le dessèchement de la peau n’est alors plus produit. Se déclare en général entre les 1 an à 5 ans du chien. Traitement long ne soulageant pas forcement totalement l’animal avec des périodes d’amélioration ou d’aggravation.
Les gènes responsables n’ont pas encore été déterminés mais on sait que pour les races étudiées comme l’Akita Inu, cette maladie est héréditaire. Il ne faut donc pas faire reproduire les chiens atteints ainsi que les parents et leurs descendants.

Démodécie / Gale démodécique : Parasite qui infecte les follicules pileux entrainant une dépilation. Quasiment tous les chiens sont porteurs de cet acarien transmis par la mère lors de l’allaitement. Certains chiens ont un système immunitaire défaillant, transmis par l’hérédité, provoquant alors la multiplication en trop grand importance de ces acariens et des inflammations qui peuvent être localisées sur certaines zones ou s’étendre quasiment partout pour les formes les plus graves. Quand elles sont localisées à certaines zones les chiens guérissent en 3 ou 4 semaines avec le traitement mais la maladie peut revenir de façon chronique. Si elles sont généralisées c’est une des maladies de peau les plus graves qui puissent arriver chez le chien provocant infections, croûtes, douleurs…
Les chiens ayant eu ou ayant encore une démodécie ne sont pas utilisés en reproductions ainsi que leur parents car ils transmettent leur défaillance immunitaire, statistiquement les chiots naitront à 75% malades : 25% déclareront la maladie et 50% seront porteurs sains, ils transmettront la maladie à leur descendance qui pourra continuer de se déclarer dans les futurs générations.

Dermatite atopique : Prédisposition héréditaire de l’animal à développer des allergies (alimentaire, acariens, pollen, piqures de puce…) et à avoir une peau qui ne protège pas assez. Cela provoque des rougeurs et des démangeaisons localisées en générale au niveau des lèvres, yeux, oreilles, de l’anus, des testicules et de la vulve, des doigts, du ventre et des aisselles. Des infections chronique se développent alors à ces endroits, le chien peut aller jusqu’à s’automutiler. Le traitement nécessite d’identifier l’origine de l’allergie, dans le cas d’allergie non alimentaire les traitements sont complexes. Ils ne feront pas disparaître l’atopie mais espacerons les crises voir les feront disparaître.
Cette maladie n’est pas contagieuse mais génétique, les chiens atteints ne doivent donc pas reproduire.

Dermatose par carence en zinc : Besoin en Zinc supérieur à la normale. La peau rougit sur le museau et autour des yeux, avec dépilation et l’apparition de croûtes. Peut aussi être localisé au niveau des pieds et de la zone péri-anale. Ces lésions provoquent pour la moitié des chiens atteints des démangeaisons. Se soigne avec un complément en Zinc durant toute la vie de l’animal.
Ce besoin supérieur en Zinc est transmis par l’hérédité il ne faut donc pas faire reproduire le chien ainsi que ses proches parents.

 

Maladies héréditaires des yeux

 Atrophie Rétinienne Progressive (ARP) : Détérioration des cellules rétiniennes qui provoque une cécité qui finira totale dans la majorité des cas. Il n’existe aucun traitement. Plusieurs sous formes de la maladie sont incluses et désormais il existe de plus en plus de tests génétiques pour ces différentes formes selon les races mais pas encore pour le Shiba. L’Akita Inu étant considéré comme race touchée par la maladie selon une étude américaine, il se peut qu’en tant que cousin des lignées de Shiba soient aussi atteintes, cette maladie se retrouvant dans de très nombreuses races. Les chiens atteints ne doivent pas être utilisés en reproduction.

Cataracte : Perte de transparence du cristallin, peut être limité à une petite région ou bien atteindre toute la surface. Si la cataracte est répandue partout et sur les deux yeux cela provoque une cécité totale. Elles apparaissent souvent à un âge avancé du chien. Le traitement consiste en une opération. Toutes les cataractes ne sont pas héréditaires mais en cas d’une cataracte précoce il est prudent d’écarter le chien de la reproduction ainsi que ses proches parents.

Dysplasie de la rétine : Développement anormal de la rétine, déjà présent à la naissance. La cause peut être héréditaire ou subvenir suite à une infection virale lors du développement du chiot. La forme légère n’a pas vraiment de conséquence constatée sur la vision du chien mais des formes plus graves peuvent provoquer la perte totale de la vue et cela de façon irréversible. Il n’existe aucun traitement.
Les chiens atteints d’une forme sévère ne doivent pas reproduire tout comme leurs proches parents, pour les autres il reste prudent de ne pas les reproduire aussi, la cause ne pouvant être identifiée clairement.

Dystrophies cornéennes : Anomalie héréditaire affectant une ou plusieurs couches de la cornée. Généralement les deux yeux sont atteints. Cela peut provoquer ulcères chroniques et parfois une opacité blanche ou grise des yeux ainsi qu’un ulcère cornéen qui peut donner à l’œil une couleur bleuté et diminuer la capacité visuelle du chien. Les ulcères sont douloureux et difficiles à éliminer. Il existe des traitements médicamenteux en cas de souffrance de l’animal et si persistance une opération.
Les chiens atteints et leurs proches ne doivent pas être utilisés en élevage canin.

Entropion : Enroulement de la paupière vers l’intérieur provoquant irritation de la cornée et peut à la longue provoquer une déficience visuelle. Généralement les deux yeux sont touchés. L’entropion est corrigé chirurgicalement, il faut si possible attendre que le chien ai fini sa croissance, plus d’une opération peuvent être nécessaire. L’ectropion est le même problème mais l’enroulement est tourné vers l’extérieur.
Ces problèmes sont liés la sélection par l’élevage des plis et des yeux globuleux. Les chiens utilisés en reproduction ne doivent pas avoir une exagération des traits faciaux pour le bien être de l’animal et le futur de la race car la descendance présentera alors les mêmes problèmes.

Glaucome : Augmentation de la tension dans les fluides internes de l’œil. Première cause de cécité chez le chien. En fonction du niveau de tension la cécité peut s’installer en plusieurs mois ou en seulement 24h ! Le glaucome est très douloureux pour l’animal. S’il n’est pas lié à des pathologies oculaires comme la luxation du cristallin, les tumeurs oculaires, et l’uvéite (inflammation de l’œil) il est alors héréditaire. Il existe plusieurs traitements mais selon la forme du glaucome la vue ne pourra pas être forcément préservée. Quand la vue n’est pas récupérable, l’œil est retiré et remplacé par une prothèse. Généralement la forme héréditaire touche les deux yeux. En prévention le vétérinaire peut vérifier régulièrement la pression oculaire des yeux.
Les races prédisposées doivent être dépistées avant leur utilisation en reproduction, cela ne concerne pas le Shiba mais l’Akita est considéré comme une de ces races. Si un Shiba est atteint sans autre cause que celle de l’hérédité il ne doit pas être utilisé en reproduction ainsi que ses proches parents.

Kérato-conjunctivite séche (KCS) - "œil sec" : Maladie oculaire provoquée par une production de larmes insuffisante. Cela provoque une irritation chronique de la cornée et de la conjonctive ainsi que des ulcères cornéens et des lésions qui peuvent provoquer une cécité. Ce syndrome peut aussi apparaitre suite à une inflammation, un effet secondaire médicamenteux, ou une maladie auto-immune. Le traitement consiste à utiliser des larmes de substitution pour soulager l’animal mais n’empêchera pas une cécité.
Si ce syndrome n’est pas une conséquence à un problème et apparait de façon héréditaire il est déconseillé d’utiliser les chiens atteints en reproduction.

 

Maladies héréditaires des muscles et du squelette

 Dysplasie du coude : Regroupe 4  affections différentes qui sont: l’ostéochondrite dissécante (fragment  cartilagineux qui se détache partiellement ou complètement de la surface articulaire), la non-union du processus anconé (fragment osseux situé à l’arrière du coude qui ne s’est pas fusionné avec l’ulna durant la croissance), la fragmentation du processus coronoïde (fragment osseux situé à la face interne de l’articulation qui se détache de l’ulna), et l’incongruence du coude (surfaces articulaires qui ne s’emboitent pas correctement et il en résulte de l’arthrose). Un chien atteint présente une boiterie des antérieurs et une douleur au coude. La dysplasie du coude est un défaut héréditaire, mais des facteurs environnementaux comme l'alimentation trop riche, la croissance trop rapide, l'activité, et les traumatismes peuvent aussi jouer un rôle dans le développement et la progression de la maladie. La dysplasie provoque une boiterie permanente (apparaissant en générale entre 7 et 10 mois). Des traitements existent pour soulager le chien et la chirurgie est recommandée pour retirer les fragments de cartilage. Cette pathologie atteint principalement les grandes races.
La dysplasie du coude peut être dépistée par radio suivis d’une lecture. En France, elle n’est pas faite en Shiba, il n’y a pas de lecture officielle, la race n’étant pas sujette à ce problème.

En voici la grille de notation :

  • Grade 0 = Normal : Coude Normal
  • Grade SL= Stade Limite = Presque Normal : Coude présentant de très légers défauts
  • Grade 1= Acceptable : Arthrose légère et ostéophytes de taille inférieure à 2 mm
  • Grade 2 = dysplasie moyenne : Arthrose modérée et ostéophytes de taille comprise entre 2 et 5 mm
  • Grade 3 = dysplasie sévère : Arthrose sévère et ostéophytes de taille supérieure à 5 mm

Les chiens grade 2 et 3 ne doivent pas être utilisés en reproduction, le grade 1 doit être marié avec un grade 0 ou SL.

Dysplasie de la hanche (dysplasie coxo-fémorale) : Malformation de l'articulation de la hanche susceptible de se déclarer au cours de la croissance de n'importe quel chiot, en particulier chez les grandes races mais touche aussi fréquemment les races moyennes.
La dysplasie peut présenter des gradations diverses comme des boiteries au réveil et après un effort lourd, avant plus développé que l’arrière, chaloupement de l’arrière train, le chien s’appuie plus sur l’avant que sur l’arrière quand il court, il fait aussi des sauts de lapins (pieds joints), pleure quand on lui caresse les hanches, se couche plus aisément les pattes sur le côté plutôt qu’en sphinx, la plus part des chiens dysplasiques n’adopte pas la position de la grenouille. Mais la dysplasie peut aussi passer totalement inaperçue au départ. Le mode de transmission est en partie causé par différents gènes mais les scientifiques ne savent pas quels gènes sont impliqués ni combien. C’est une pathologie complexe. Les facteurs environnementaux ont également une incidence : excès pondéral, croissance trop rapide, et régimes hyper-énergétiques ou trop supplémentés, traumatismes. Jusqu’à un an sont prohibés les escaliers, les carrelages glissants, les exercices soutenus, les sauts, les jeux brutaux etc. pour éviter toute prédisposition. Deux chiens indemnes peuvent produire des chiens dysplasiques comme des chiens dysplasiques peuvent produire des chiens indemnes c’est pour cela qu’il n’est pas possible d’éradiquer cette pathologie mais en ne sélectionnant pas de chiens atteints on peut diminuer un peu sa proportion dans la race. Une étude faite sur 50 ans, lors d’un programme d’éradication qui n’a pas porté ses fruits, à montrer pour les labradors que de nos jours 16,8% ont des hanches classée A contre 10,8% il y a 25 ans, et 12,3% sont atteint de dysplasie grave contre 14,2% il y a 25ans.
En cas de douleur importante (pas forcement lié au niveau de dysplasie) il est possible de soulager le chien avec des anti-inflammatoires, il existe aussi des opérations possibles avec rééducation en cas de dysplasie grave.
La dysplasie des hanches peut être dépistée une fois la croissance du chien terminée par radio suivi d’une lecture officielle. En voici la grille de lecture :

  • A = Aucun signe de dysplasie de la hanche
  • B = Hanches presque normales
  • C = Dysplasie légère de la hanche
  • D = Dysplasie moyenne de la hanche
  • E = Dysplasie sévère de la hanche

Il est fortement déconseillé de faire reproduire les chiens D et E, les chiens C doivent être mariés avec des chiens A ou B.

Luxation de la rotule / luxation patellaire : Rotule quittant la trochlée fémorale occasionnant des boiteries, la rotule assurant les mouvements du genou. Il existe deux types de luxation :

  • La luxation médiale de la rotule qui concerne principalement les petites races et les races miniatures, se déclarant en général entre 4 et 6 mois.
  • La luxation latérale de la rotule qui concerne souvent les grandes races et notamment celles prédisposées à la dysplasie de la hanche et qui apparait tardivement, entre 5 et 8 ans en moyenne.

La luxation peut être permanente ou occasionnelle, dans ce cas le vétérinaire pourra replacer la rotule sans qu’elle ne se luxe de nouveau sinon dans l'autre cas le chien boitera, entrainant au fil des années des problèmes articulaires. Elle peut aussi passer inaperçue plusieurs années quand elle est légère et n’être vu que quand le chien développe les dégénérescences articulaires liées comme l’arthrose. Cette maladie aurait une origine polygénétique comme les dysplasies du coude et de la hanche mais peut aussi se produire suite à un traumatisme sans qu’il y ai de facteurs héréditaires. Le Shiba est touché par cette pathologie, notamment parce qu’elle était présente sur certains chiens ayant servi à construire la race. Pour le traitement, il est recommandé d’effectuer une correction chirurgicale dans les cas modérés et sévères afin de stabiliser la rotule.
Il n’existe pas de lecture officielle pour tester les rotules, chaque vétérinaire fera sa propre appréciation avec une manipulation en classant en 4 stades :

  • Stade I : La rotule peut être luxée manuellement mais reprend sa position normale quand elle est relâchée. Problème fonctionnel absent ou mineur.
  • Stade II : La rotule se luxe lorsque le grasset est fléchi ou par manipulation, elle reste luxée jusqu' à l'extension du grasset ou repositionnement manuel. Problème fonctionnel mineur.
  • Stade III : La rotule est luxée en permanence. La luxation peut être réduite manuellement mais la rotule se luxe de nouveau dès que l'on relâche la pression. Déformations osseuses fréquentes. Déplacement membre à l'appui avec grasset semi fléchi et jarret dévié vers l'extérieur.
  • Stade IV : Luxation permanente et irréductible manuellement. Déformations osseuses systématiques. Si luxation de stade IV unilatérale, déplacement membre soustrait de l'appui (flexion importante du grasset). Si luxation bilatérale, déplacement très difficile, parfois appui exclusif sur les membres antérieurs.

Ces stades peuvent évoluer dans le temps si le chien n’est pas opéré.
Il est fortement conseillé que les chiens affectés  (stades II, III et IV) sans qu’il y ai une cause traumatique à l’origine ainsi que leurs parents et frères et sœurs de portée soient écartés de la reprodution.

Partager

Maladies

Dossiers

HaloumiAprès vous être dûment renseigné sur le Shiba Inu, vous vous décidez à passer le cap et acheter votre petit chiot. Mais accueillir un chiot implique de nouvelles interrogations : où acheter mon Shiba ? Quels papiers doit-on me donner ? Quels sont mes droits en tant qu’acheteur ? Dans quels accessoires investir ? Comment s’occuper de sa santé ? Et que dois-je garder en tête pour accueillir mon petit bout dans les meilleures conditions ? C’est à toutes ces questions que nous tenterons de répondre dans ce dossier !

Lire la suite
Enquête sur les élevages de Shiba en France Analyse statistique Enquête réalisée sous forme sur un panel de 76 questionnaires en ligne entre octobre 2011 et juin 2012
(pour chaque question les réponses vides ne sont pas prises en compte dans le rapport de pourcentage)  

Pour faciliter l'analyse nous utiliserons le terme « éleveur » pour tout producteur de chiots Shiba.

Lire la suite
Nintendogs : Labrador  & ses amis  

  Genre : Simulation   Plateforme : Nintendo DS   Sortie : octobre 2005  

Le principe de ce jeu est de s’occuper d’un chiot virtuel. Plusieurs versions sont disponibles mais nous nous intéresserons à celle intitulée "Labrador & ses amis" puisque c’est dans cette version que nous retrouvons le shiba. En effet, vous aurez le choix entre 6 races : retriever du labrador, schnauzer nain, caniche toy, welsh corgi pembroke, pinscher nain et bien sûr le shiba inu.

 

Lire la suite
Si le shiba a fait une entrée remarquée dans le monde du jeu-vidéo il y a quelques années, avec Nintendogs, il est encore rare de le voir au cinéma ou en animes. Il fait tout de même son apparition dans quelques films, principalement japonais, non diffusés en France au plus grand malheur des fans de shibas.Nous nous efforcerons donc de vous présentez dans ce dossier un aperçu de films et d’animes présentant le shiba.  

mariepuppies2

 

Lire la suite