Avr 03 2014

Nous avons vu dans l’étude sur la santé des Shiba que plus de 15% des Shiba de l’étude souffraient d’allergies légères et presque 6% d’allergies importantes.

Le Shiba se situe dans la moyenne haute des chiens en général dont 10 à 15% sont affectés par des allergies cutanées, les allergies atopiques sont l’une des dix principales raisons de consultation du vétérinaire pour les propriétaires de chiens.

Les allergies chez le chiens sont généralement de deux types : environnementale (pollen et graminées, acariens, salive de puce…) et alimentaire (bœuf, maïs, poulet…). Elles se manifestent par des grattages plus ou moins importants généralement au niveau des babines, des yeux et du ventre. Le chien peut s’aider de ses pattes mais aussi se frotter le museau sur le sol ou les meubles.

Le principe d’une allergie est qu’elle se déclenche au contact d’un allergène connue du chien, il faut que le chien ai déjà été en contact avec l’élément pour pouvoir y devenir allergique, c’est pour cette raison qu’un chien peut aussi devenir allergique à un âge avancé.


Allergies à un ou plusieurs éléments de l’environnement

Atopie : quand un chien est prédisposé à être allergique à des pneumallergènes : pollens, graminées, acariens, poussières.
On se rend souvent compte que le chien est allergique aux pollens et graminées car les grattements n’apparaissent et ne durent que pendant la période de pollinisation.
Il existe plusieurs formes de soins, dans le cas d’une atopie lourde le meilleur conseil est de consulté un vétérinaire allergologue qui commencera par faire des tests pour voir à quoi est exactement allergique le chien et mettra en place une désensibilisation. µ
Un traitement à base de cortisone et d’antihistaminiques est généralement la première chose prescrit par les vétérinaires, si les antihistaminiques peuvent être donnés pendant toute la période sensible, la cortisone très efficace est donnée pendant une plus courte période car elle a des effets négatifs, sur les reins notamment.
Toutefois il existe une solution palliative pour les allergies saisonnières légères qui ne nécessitent pas réellement une désensibilisation : l’homéopathie. Plusieurs traitements peuvent être mis en place, vous pouvez consulter un vétérinaire homéopathe pour avoir un traitement spécifique en fonction des symptômes exacts de votre chien. Voici un traitement qui a prouvé son efficacité pour les chiens qui sont démangés et qui se grattent :

  • Urtica Urens 5ch
  • Apis mellifica 15 ch
  • Arsenicum album 9ch
  • Histaminum 9ch

A raison de 3 granules de chaque matin, midi et soir pendant la période forte de grattage puis matin et soir quand le chien se gratte moins.
Ce traitement est sans danger et naturel, il peut être commencé en préventif dès l’arrivée des beaux jours. On l’arrêtera une fois la période sensible passée.

Dermatite par Allergie aux Piqûres de Puces (DAPP) : c’est l’une des allergies les plus fréquentes chez le chien, une seule piqûre de puce suffit à provoquer des réactions importantes. Il est important dans ce cas de bien traiter votre chien contre les puces avec des produits efficaces, et cela tout au long de l’année car même l’hiver les puces sont présentes en restant dans les maisons.

Allergie alimentaire

L’allergie alimentaire est une sensibilisation aux trophallergènes qu’on trouve dans l’alimentation. Ce type d’allergie représente environ 10% des allergies du chien. Les aliments particulièrement allergènes sont le bœuf, le poulet et certaines céréales comme le maïs, le soja et le blé mais aussi d’autres aliments moins fréquemment donnés comme la rhubarbe, les œufs, les oignons, les épinards ou encore les betteraves.
L’allergie alimentaire se présente sous la forme d’un prurit souvent localisé aux extrémités des membres qui apparait quelques heures après l’ingestion de l’aliment en cause. D’autres symptômes peuvent l’accompagner comme des grattages, de l’eczéma, la chute des poils ou encore des diarrhées et vomissements. Il est très fréquent dans les allergies alimentaires que l’allergie se déclenche très tardivement, souvent plus de deux ans après avoir commencé à ingérer quotidiennement l’aliment.

Afin de déterminer précisément à quels aliments le chien est allergique il convient de consulter un vétérinaire allergologue qui fera des tests cutanés ou sanguins. Les tests n’étant pas toujours fiables il existe aussi la méthode de supprimer pendant plusieurs semaines les aliments habituels du régime alimentaire du chien puis de les réintroduire au fur et à mesure et constater les symptômes. Le seul traitement efficace sera d’éviter tout contact avec l’aliment allergène, il existe pour ce faire des croquettes à d’autres viandes, sans céréales ainsi que des croquettes hypoallergéniques.

 

Catégorie : Allergies